Vous êtes ici

La rénovation des musées marseillais se poursuit !

19 avril 2019

La ville de Marseille bénéficie d’un dynamisme inédit en matière culturelle et poursuit l’élan de Marseille Provence capitale européenne de la culture 2013.

L’année 2018 a été marquée par une forte affluence dans les musées municipaux grâce, notamment, à de grandes expositions comme "Picasso, Voyages imaginaires" et "Courbet, Degas, Cézanne".
Avec une augmentation de 27% des entrées, l’affluence dans les musées de Marseille retrouve les records de 2013 et 2014 marqués par la réouverture de quatre musées principaux.

Plus de 606 000 personnes ont donc été accueillies dans les musées de Marseille durant l’année 2018 contre 442 565 en 2017 et 413 063 en 2016.

Durant cette année 2018, plusieurs sites muséaux emblématiques marseillais ont reçu de très nombreux visiteurs, notamment :

Aujourd’hui, la Ville de Marseille poursuit la restructuration de ses musées. Début mars, le Musée d’Archéologie méditerranéenne a rouvert avec une nouvelle scénographie et la possibilité d’exposer des œuvres qui n’ont jamais été montrées, assorties de prestigieux dépôts d’objets par le Musée du Louvre et le Drassm.
De son côté, le Musée d’Art contemporain [mac] bénéficiera d’une rénovation complète, dans la perspective de la 13e édition de Manifesta.

Le Muséum d’histoire naturelle, à l’occasion de son bicentenaire, sera l’objet de travaux avec une nouvelle muséographie. Cette ultime phase poursuivra la restauration du Palais Longchamp, commencée il y a 15 ans, en célébration des 150 ans de ce prestigieux  édifice marseillais. Enfin, le Pavillon de partage des eaux Le Tore, situé à proximité du Palais, sera de nouveau ouvert aux visiteurs et complétera cet ensemble architectural retrouvé.

Rénovation du Muséum

En 2019, le Muséum fête un double anniversaire : ses 200 ans d’existence et les 150 ans de son installation au Palais Longchamp.

Pour cette occasion, la ville de Marseille lance une opération d’envergure avec la rénovation de chefs d’œuvres de sa prestigieuse collection et des salles d’exposition de référence et de leur scénographie.
Avec un budget de 1,15 million d’euros sur 3 ans (scénographie - 700 000 euros, travaux d’entretien renforcés des planchers et électriques 280 000 euros et acquisitions 170 000 euros) ce sont les trois salles du niveau 1 de l’aile droite du Palais Longchamp qui vont connaître pendant les mois à venir des travaux muséographiques.

En décembre 2019, les visiteurs pourront découvrir et redécouvrir plus d’un millier de spécimens dans un nouveau parcours, invitation à la découverte de la biodiversité, de l’évolution et de l’adaptation du vivant au fil des temps géologiques et de l’histoire plus récente de notre environnement.

Les collections seront par ailleurs enrichies dans la même opération de nouvelles pièces spectaculaires : un crâne de mammouth vieux de plus de 45 000 ans et des montages ostéologiques, un accouplement de boas, une hyène dévorant une gazelle ou encore une maternité de babouins.

Calendrier des ouvertures et fermetures

  • jusqu’au 22 avril 2019 inclus (ouverture partielle) : visites uniquement sur le niveau 2 du Muséum
    Exposition Sophie Calle et Salle de Provence
    Tarif 6 euros/3 euros . Gratuit -18 ans.
  • du 23 avril au 18 octobre 2019 : fermeture totale des salles d’exposition du Muséum aux publics.
    Pour le tout public, une programmation est maintenue "hors les murs" :  visites guidées du parc Longchamp, conférences à la Bibliothèque de l'Alcazar, sorties nature...
    Des parcours sont proposés au public scolaire (cycles 2 et 3, collèges et lycées) dans le Parc. Des ateliers scolaires sont maintenus dans l’espace pédagogique (niveau 0) du Muséum :  Zoo sous feuilles, Le monde des océans, Nos ancêtres les Hommes
  • du 19 octobre au 11 décembre 2019 (réouverture partielle) : visites uniquement sur le niveau 2 du Muséum
    Exposition temporaire "200 ans de curiosités"
    Épisode 2 : Spécial Muséum et salle de Provence
  • à partir du 12 décembre 2019 : réouverture totale du Muséum
    Nouvelles expositions de référence et nouveau parcours muséographique
    Inauguration des nouveaux espaces d’expositions permanentes (niveau 1).

Une nouvelle scénographie pour le musée des Beaux-Arts

Fermeture du musée : 16 septembre - 12 décembre 2019

Après avoir accueilli le volet de l'exposition "Erwin Wurm", le musée des Beaux-Arts ferme ses portes au public pour préparer la nouvelle présentation de la collection dans le cadre des 150 ans du palais Longchamp.
Le public pourra ainsi découvrir une quarantaine de peintures et de sculptures sorties des réserves et restaurées pour l'occasion et dont certaines n'avaient pas été exposées depuis plus d'un demi-siècle.

Nature du chantier :
- Scénographie : décrochage, travaux, raccrochage
Pour un montant de 180 000 euros

Le [mac] à l’horizon de Manifesta 13

En 2020, Marseille accueille Manifesta 13, l’une des plus grandes manifestations d’art contemporain en Europe. Dans cette perspective, la Ville de Marseille a décidé la  restructuration complète du musée d’Art Contemporain qui rouvrira ses portes en septembre 2020.
Durant ces travaux, ses activités se poursuivront autour d’une programmation hors les murs, et notamment l’exposition Erwin Wurm (17 mai-15 septembre 2019), présentée au musée Cantini.

  • Nature des travaux :
  • Réfections :
    - toiture et l'étanchéité
    - réfection des verrières
    - reprise du sol en marbre dans les zones dégradées
    - décapage des parois internes et reprise des surfaces d'accrochage par des panneaux de bois
    - réfection des réseaux de courants faibles et forts
    - réfection des locaux des personnels de gardiennage, de l'accueil des publics et de l'administration
  • Mise aux normes internationales des conditions de présentation des œuvres avec  :
    - isolation thermique du bâtiment par l'intérieur
    - stabilisation du climat des salles par régulation de la température et de l'hygrométrie
    - installation d'un dispositif de réglage de  l'intensité de la lumière naturelle dans les salles par des panneaux à ailettes mobiles externes>
    - installation d'un nouveau dispositif d'éclairage artificiel basse consommation, modulable en trois points.
  • Transformations :
    - création d'un PC de sécurité isolé et équipement en matériels de vidéo-surveillance renouvelés
    - suppression des gaines de ventilation qui traversent les salles et mise en place d'une nouvelle circulation d'air traité sous les plafonds
    - ouverture d'une porte latérale pour accès direct aux salles d’oeuvres hors format
    - réouverture des perspectives diagonales entre les salles pour les aérer et donner de nouvelles possibilités de croisement des regards
    - création d'un ascenseur pour permettre aux PMR d'accéder au Centre de documentation, à l'auditorium et à la terrasse supérieure
  • Signe architectural :
    - création d'un hall d'entrée de grand volume, jusqu'à atteindre la hauteur de 8 m
    - création d'une rampe d'accès en plan incliné depuis la cour du musée jusqu'aux circulations en terrasse sur la toiture du hall d'entrée
    - création d'une avancée en  casquette côté cour d'entrée qui prolonge la terrasse supérieure dans les arbres
    - création d'un espace de convivialité sur la terrasse supérieure
    - ouverture des fenêtres du Centre de documentation Ernst Goldschmidt sur l'intérieur du hall d'entrée.

Ces transformations permettront au [mac] de présenter dans les meilleures conditions les œuvres de sa collection comme les œuvres empruntées aux plus grandes collections du monde entier et ainsi d’assurer une programmation internationale de premier plan.

Le grand hall et ses terrasses en toiture offriront de nouvelles opportunités de manifestations stimulantes par des propositions de spectacles vivants, des performances, des concerts, des défilés, des partenariats avec les festivals ainsi que des privatisations.
Le [mac] affirme ainsi son ambition d’être à la fois un lieu d’attractivité artistique international et un lieu de vie intégré dans son territoire en tant que référent culturel majeur de son quartier Bonneveine, et de tout le Sud et l’Est marseillais.

Il s’intégrera dans un nouveau parcours de visite pluridisciplinaire allant du stade Orange Vélodrome au parc naturel des calanques, en passant par la Cité radieuse du Corbusier classée au patrimoine mondial de l’humanité et son centre d’art le MAMO, le parc Borély et le musée des Arts décoratifs, de la Faïence et de la Mode au château, - seul témoignage des bastides provençales du XVIIIe siècle ouvertes au public -, et bien sûr les plages du parc balnéaire du Prado.

La restructuration du [mac] est donc un geste fort pour le patrimoine du Sud de Marseille et pour la culture de la Ville dans son ensemble.

Le montant des travaux est de 4,5 millions d’euros.

 

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 
 

  Live Tweet