Vous êtes ici

Mémoires du quartier de la Cayolle, au Musée d'Histoire

16 septembre 2019

Une exposition-dossier sur l'histoire récente du quartier de la Cayolle et du camp du Grand Arénas, à découvrir gratuitement du 21 septembre au 7 juin, dans la salle du parcours pemanent des collections du musée d'Histoire de Marseille.

Cette exposition multimédia explore le récent passé du quartier de la Cayolle, situé aux portes du Parc national des Calanques, au Sud de Marseille. Basée sur un important travail de collecte d’archives réalisé par le  CIQ Les Hauts de Mazargues-La Cayolle et le GIP MRU, elle évoque l’histoire du quartier de 1944 à nos jours, et plus spécifiquement celle du camp du Grand Arénas, qui a accueilli plusieurs communautés en transit entre 1944 et 1966.

A travers un dispositif multimédia - film documentaire, production interactive multimédia, diaporama -, le visiteur découvre l’histoire des migrations (travailleurs coloniaux indochinois, juifs tunisiens et marocains, immigrés maghrébins…) ainsi que l’évolution urbaine et de l’habitat (installations d’urgence après 1945, cités de relogement, bidonville, mise en place de ZAC et opération de renouvellement urbain contemporain) sur ce site.

Enfin, c’est un aspect important de l’histoire contemporaine de Marseille, qui est dévoilé au travers du regard de ceux qui l'ont vécue.

De nombreux rendez-vous gratuits sont au programme : balades urbaines, conférences, projections, concerts... 

Autour de l'exposition

Mardi 14 janvier 2020 à 18 h : immigrés de force, les travailleurs indochinois à Maseille pendant la seconde guerre mondiale
Par Pierre Daum, journaliste et historien, auteur d’enquêtes sur le passé colonial de la France.
Entre 1939 et 1952, vingt mille travailleurs vietnamiens sont recrutés de force en Indochine pour soutenir l’effort de guerre, ils sont internés dans plusieurs camps marseillais : aux Baumettes, à Mazargues et à la Cayolle.
Après 70 ans de silence, le voile se lève enfin sur cette partie de l’histoire coloniale française.

Mardi 4 février 2020 à 18h : héritages et actualités des bidonvielles à Marseille
Par Thierry Durousseau, architecte et co-auteur d’une étude sur le bidonville Colgate et le quartier de la Cayolle en 1969, et Marion Serre, architecte, chercheuse, ENSAMarseille, autrice d’un mémoire sur les bidonvilles de Marseille.
Tandis que Thierry Durousseau évoquera le contenu de son étude réalisée sur le quartier en 1969, Marion Serre apportera un éclairage sur la réapparition des bidonvilles en France, à partir de l’exemple de la ville de Marseille.
Il s’agira notamment d’en révéler la pluralité des formes et des pratiques, ainsi que les choix politiques dont ils font l’objet.

Jeudi 12 mars 2020 à 18h : le camp du grand Arénas et l'émigration des juifs d'Afrique du Nord : 1944 - 1966 
Par Nathalie Deguigné, autrice d’un mémoire sur le sujet et co-autrice avec Émile Temime du livre « Le camp du Grand Arénas, Marseille, 1944-1966 ».


Mardi 7 avril 2020 à 18h : Quelles poliitques urbaines face au mal logement depuis 1945 ?
Par Virginie Baby-Collin, géographe, et Céline Regnard, historienne, enseignantes-chercheuses à Aix-Marseille Université, membres du laboratoire TELEMME et de l’Institut Universitaire de France et Nicolas Binet, directeur du GIP Marseille Rénovation Urbaine.
Le problème du mal logement devient une question majeure de la société française de l’après Seconde Guerre mondiale. Cette conférence permettra de replacer l’histoire du quartier de la Cayolle dans le contexte de l’histoire urbaine de Marseille, et plus largement, des politiques urbaines françaises de logement.


Mardi 12 mai à 18h : La Cayolle, habiter proche de la nature
Par Valérie Deldrève, sociologue et directrice de recherches à l’Irstea et Arlette Hérat, Maîtresse de conférences, ENSA-Marseille, (laboratoire Project), chercheure associée au LPED, UMR 151 AMU - IRD.
Une particularité forte du quartier réside dans sa très grande proximité avec les espaces naturels. Ceux-ci ont donné aux habitants l’opportunité d’élargir leur territoire de vie face à une condition urbaine marquée par l’éloignement et le manque de services. Que devient cet attachement à la nature au moment où le Parc national des Calanques s’ancre dans le territoire ?
Présentation issue de travaux menés depuis 2008 à l’occasion de l’avènement du Parc national des Calanques (2012)

Samedi 14 mars à 15h - Le camp des juifs d'Ilanl Salamar Ortat
Documentaire, Israël, 2005, 27 mn

Au début des années cinquante, la famille d’Ilana Salama Ortar fut contrainte de quitter l’Égypte. En route pour Israël, elle passa par «le camp des juifs» à Marseille. Ilana n’était alors qu’un enfant et l’oubli, depuis, était presque total, et ce camp lui apparaissait comme un lieu problématique. En 1998, l’artiste commence un trajet filmique dans sa mémoire perdue. Revisitant le terrain vague du «camp des Juifs», le film décrit ce trajet en laissant la parole aux témoins passés par le camp de transit du Grand Arénas qui donnent une représentation variée du signifié « camp ».
La projection du film sera suivie d’un débat avec la réalisatrice. 

Dimanche 19 janvier à 14h30  : Les petits violons des calanques
Avec les enfants des Petits violons des Calanques Joël Chouquet professeur de violon Johanna Renaud, violoncelle Yanis Baziz, guitariste
Les Petits violons des Calanques, groupe d’élèves de l’école des Calanques à la Cayolle, nous proposent un programme de musique du monde, à l’image de leur quartier, sous la direction de Joël Chouquet et Chantal Renaud. Simple plaisir de jouer ou rêve de devenir musicien professionnel, les Petits violons des Calanques ont déjà tout des grands. Programmé en partenariat avec Marseille Concert dans le cadre du cycle Muséique #3

►  les contes de la Cayolle avec Florent Fresneau 
Samedi 12 octobre:
- de 10h à 12h, galerie Marchande du Leclerc, chemin du Roy d’Espagne, 13009 Marseille 
- de 14h à 17h, parc ludico-sportif de la Cayolle, 50 bd du Vaisseau, 13009 Marseille

Ouvrez les oreilles, au pied des collines, tout au bout du  territoire de Marseille, se trouve le quartier de la Cayolle,  aujourd’hui en pleine transformation. Ce quartier à l’histoire si singulière vous est raconté ici à travers le  regard et la voix de ses habitants, dans une mosaïque de récits où le conte se mêle aux souvenirs. En suivant Jeanne, Bachir ou Joseph, parcourez le temps et les chemins du village aux mille noms.
D’après « Au creux de la colline, la Cayolle contée, la Cayolle racontée » ouvrage réalisé dans le cadre d’une mission confiée à l’association Robins des Villes par Marseille Rénovation Urbaine avec les habitants du quartier durant l’année 2013.

►À tout moment :

Balade sonore libre : l'allée des calanques

La Soude, la Jarre, la Cayolle. Trois quartiers, trois identités,  réunis  autour  du  Projet de Rénovation Urbaine labellisé aujourd’hui ÉcoQuartier et désormais reliés par l’Allée des Calanques. Un accompagnement sonore en libre écoute vous est proposé en ligne pour accompagner votre balade. Lancez-ce sur votre téléphone en cheminant sur cet itinéraire piéton et cyclable qui reliera le parc Bartoli aux Calanques et écoutez les habitants vous parler de leurs quartiers.
-  Départ  de  la  balade  (libre)  : entrée du parc Bartoli, 2 Chemin du Lancier, 13008 Marseille

La Cayolle, une autre histoire de Marseille : 
Une collection de balades avec le Bureau des guides du GR2013, co-produites par le musée d’Histoire de Marseille.Le Bureau des guides et le musée d’Histoire de Marseilleproposent une série de promenades dans le quartier en compagnie de l’association Ancrages et les artistes Hendrik Sturm, Nicolas Memain et le collectif SAFI.  
12 balades proposées pour revisiter le quartier sous l’angle de ses mutations sociales et urbaines de 1944 à nos jours en tirant les fils géographiques qui relient la Cayolle du grand Marseille au reste de la France, des rives de la Méditerranée à celles indochinoises.
La relation de la Cayolle au Parc des Calanques sera l’autre fil rouge des balades.

Samedis 16 novembre 2019, 4 avril et 6 juin  2020 à 10h
Balade patrimoniale, récits d’exil et parcours résidentiels avec l’association Ancrages
Croisant histoire des migrations et histoire urbaine, Ancrages vous invite à revivre les mutations du quartier de La Cayolle.
L’histoire du quartier se révèle, l’urbanisation progressive d’une campagne, le camp construit en urgence en 1945, qui héberge différentes populations, soldats indochinois et travailleurs coloniaux, rescapés des camps de concentration, puis juifs d’Afrique du Nord en route vers Israël, mais aussi travailleurs algériens... Une mosaïque de récits d’exil et de parcours résidentiels emblématiques des mutations de la ville.
- RDV : arrêt du bus n°23, « Sormiou-Jarre » (en face du centre commercial Leclerc), directionBeauvallon
- Réservations : https://ancrages.org/

Samedis 7 décembre 2019, 11 janvier, 15 février et 7 mars 2020 à 9h30 
Le nord du sud ? Eloge des chemins buissonniers de la Cayolle, avec Nicolas Memain, artiste-marcheur
Des balades improvisées dans le quartier de la Cayolle, chanson de la grandeur des faits historiques qui s’y déroulent encore, lecture archéologique des traces des dits faits, analyses des formes urbaines, et éloge des chemins buissonniers.
- Rdv possible au métro Rond-point du Prado à 9h
- Rdv à l’arrêt “Jarre-Sormiou” face au centre commercial Leclerc, bus 23.
- Réservations : www.gr2013.fr

Samedis 18 janvier (avec les petits violons de la Cayolle) et 18 avril 2020 à 14h
Mercredi 27 mai 2020 (dans le cadre de la fête  de la nature) à 14h
Pistes végétales, balades botaniques avec SAFI

Toutes les plantes ont des pouvoirs narratifs. Elles nous racontent les lieux, la géomorphologie des sols, l’humidité de l’air, les flux invisibles et révèlent des présences. Le collectif SAFI vous invite à suivre les pistes végétales dans le quartier de la Cayolle et à explorer, avec vos sens, l’histoire de ce paysage habité.
- Rdv à 14h au métro Rond-point du Prado ou à 14h20 
 arrêt Sormiou-Jarre, bus 23.
- Réservations :  www.gr2013.fr

Samedis 2 et 30 mai 2020 à 10h
La coupe Cayollaise, balade-défi avec Hendrik Sturm, artiste-marcheur
Entre coupe archéologique et coupe sportive, Hendrik Sturm propose une balade au sein de la Cayolle où il s’agira de s’immerger dans les différentes strates du quartier. L’histoire sociale, la proximité avec les calanques a généré un projet urbain unique à Marseille dans lequel différentes étapes se sont succédé sur un temps très long. Pour autant, de nombreux liens symboliques ou réels relient le quartier à d’autres échelles de la ville et même au-delà. Ces deux balades seront l’occasion de les (re)découvrir.
- Rdv à l’arrêt “Jarre-Sormiou” face au centre commercial Leclerc, bus 23.
- Réservations : www.gr2013.fr


Le programme complet des rendez-vous liés à l'exposition (pdf)

 

Exposition Mémoires du quartier de la Cayolle de 1944 à 2019
Du 21 septembre 2019 au 7 juin 2020
Musée d'Histoire de Marseille
2 rue Henri Barbusse (2e)
Du mardi au dimanche de 9h30 à 18h

Tarif : Gratuit - Séquence 13 du parcours permanent des collectionsprogram

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 
 

  Live Tweet