Vous êtes ici

"Muséonérique - Le réveil des collections", au Muséum

04 mai 2018

Bientôt, le Muséum fêtera ses 200 ans.

Animaux naturalisés, herbiers, insectes, fossiles... De nombreuses collections naturalistes s'y exposent, mais surtout s'y cachent.

D'où viennent elles ? Comment se sont elles constituées ? Quel est leur rôle et leur importance dans la connaissance du vivant et de l’évolution de la biodiversité ? Comment sont elles conservées aujourd'hui ? Comment le seront elles demain ?

Cette exposition « carte blanche » a pour vocation à mettre en expériences sensibles les collections riches du Muséum, et s’intéresser aux techniques scientifiques et métiers multiples qui soutiennent les dynamiques de collecte et de conservation des collections. Dans une esthétique posée par le collectif de la Fabulerie dans la scénographie.

Projet associant les points de vue scientifique et artistique, tout en ouvrant la richesse des collections à un maximum de publics.

Pour tous, ludique, mobilisant le plus grand nombre et notamment les jeunes générations.

Nous vous invitons à découvrir tout ce qui fait notre quotidien. Nos métiers, les enjeux de nos travaux, nos techniques de conservation et la face cachée de nos collections.

Venez explorer les coulisses du Muséum d'histoire naturelle de Marseille.
 

AUTOUR DE L’EXPOSITION :

Pour ce dernier trimestre 2018 des Mardis du Muséum et en lien avec l’exposition « Muséonérique, le réveil des collections » le Muséum vous propose :

  • Mardi 9 octobre 2018 à 18h : Spécial Fête de la science 2018

    Taxidermie 1/2
    La taxidermie, une manière de dire et de montrer la Nature


    Dès que l'homme s'est intéressé à la nature en tant que source de connaissance, il lui a fallu la décrire, la nommer et donc comparer les organismes entre eux. Des premières méthodes de préservation des spécimens jusqu'aux installations spectaculaires de ces dernières années, la taxidermie a été et est encore une manière de servir tous ces propos. Mais cette technique nous dit bien plus encore qu'une simple description de la nature : elle nous dit également comment nous percevons l'animal au fil du temps.
    Par Jacques CUISIN, Délégué à la Conservation au MNHN
    Ancien responsable des ateliers de préparation et de restauration du MNHN

  • Mardi 16 octobre à 18h30

    Soirée projection : "Sous la peau des collections"

    Courts métrages et vidéos d’art sélectionnés par l'association Polly Maggoo, sur le métier de taxidermiste, la naturalisation de collections et la seconde vie des animaux.

    Réservation conseillée au 04 91 14 59 55
    Gratuit
     
  • Mardi 13 novembre à 18h

    Taxidermie 2/2
    Naturalisation et représentation :
    Métaphores artistiques contemporaines de l'exploitation industrielle de l'animal


    Alors que l'emprise de l'Homme sur la Nature semble totale, cette communication se propose d'étudier comment l'animal naturalisé est réinvesti symboliquement par les artistes contemporains. Ces derniers s'intéressent notamment aux conditions d'existence et aux droits animaux. Quels liens entre mécanisation du travail en Occident, démantèlement formel et symbolique du corps animal, reconstruction via la taxidermie et déconstruction de la société industrielle ? Il s'agira d'observer comment les diverses analogies et métaphores, que des artistes mettent en oeuvre, permettent de questionner l'instrumentalisation du vivant sur les plans historiques, éthiques, symboliques et politiques.
    Charlotte BOULC'H, Artiste et doctorante en Arts et Sciences de l'art à l'Université d'Aix-Marseille (AMU, FR), au sein du laboratoire d'études en Sciences des arts (LESA) et en collaboration avec l'Académie Royale des Beaux Arts de Bruxelles, sous la co-direction de Jean ARNAUD (professeur à AMU) et de Lucien MASSAERT (ArBA -esa)

  • Mardi 4 décembre à 18h
    "Dernières nouvelles de Néandertal et Sapiens"

    "Qui sont les Néandertaliens? Où, quand et comment ont-ils vécu?  Pourquoi ont-ils disparu ? Lors de cette conférence,  la paléoanthropologue Silvana Condemi retracera l'histoire de cette population et se penchera sur ces difficiles questions qui sont parfois encore au centre de nombreux débats parmi les spécialistes. Elle montrera comment à partir de simples fragments osseux ou de dents, grâce à des nouvelles méthodes et techniques d’investigation et d’analyse on peut reconstruire une partie des conditions de vie de ces humains fossiles. L’image de Néandertal qui se dégage des études des deux dernières décennies permet d’envisager un être beaucoup plus complexe par rapport à celle qui a eu cours pendant le siècle dernier ".

    Avec Silvana Condemi paléoanthropologue, Directeur de recherche au CNRS, dirige l'équipe Paléoanthropologie et bio-archéologie au sein d’Aix-Marseille Université, CNRS, EFS, ADES (Anthropologie Bioculturelle, Droit, Ethique et Santé), Marseille, France.

    Salle de conférence du Muséum
    Accès est libre (dans la limite des places disponibles)

Muséum d’Histoire Naturelle
Palais Longchamp (aile droite)
13004 Marseille

Du 19 mai 2018 au 24 février 2019
Du mardi au dimanche de 10h à 19h
Tarifs : 9€/5€ gratuit jusqu'à 18 ans

 

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet