Mer Mer

Récifs artificiels : à la reconquête de la biodiversité marine

Lancé dans les années 2 000 l'opération RECIFS PRADO, a pour objectif d’augmenter et diversifier fortement les ressources marines des fonds meubles de la baie du Prado par l’immersion d’habitats écologiques sous-marins.

400 récifs de 6 types différents ont été répartis sur 200 hectares, entre le Frioul et la Corniche.

Selon les derniers résultats scientifiques, le nombre d’espèces de poissons a été multiplié par 3 et la biodiversité a augmenté de plus de 30 %.

 

 

Partez à la découverte des récifs artificiels du Prado


 

L'opération s'est finalisée par l'immersion des récifs en 2008. 2018 marque donc les 10 ans de l’immersion des récifs. Pour célébrer cet anniversaire, la ville de Marseille a proposé un programme ambitieux d'évènements permettant à tous de mieux comprendre ce projet et son évolution.

Ce projet s'est  poursuivi en 2019 par une exposition photo itinérante dans divers lieux de Marseille et par la sensibilisation du grand public lors d’événements à Marseille. La possibilité de « plonger à sec » sur les récifs grâce à un casque de réalité virtuelle en était une illustration parfaite.

L’opération Récifs Prado a reçu le grand prix du Génie écologique 2014 par le Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie.

Vous avez toujours rêvé de plonger au sein des récifs ? Profitez de cette visite virtuelle interactive en 360° des récifs artificiels du Prado !
 

 

Carte des récifs

 

Afin de protéger cette zone, la plongée, la pêche et le mouillage sont interdits.

- Afin que la vie sous-marine se développe durablement, la pêche sous toutes ses formes, l'ancrage, l'apnée et la plongée sous-marine sont interdits jusqu'au 31 décembre 2024 dans la totalité de la zone ABCD signalée sur la carte.
Tout contrevenant à la règlementation en vigueur s'expose aux sanctions suivantes :
- amende délictuelle de 22 500 €, confiscation du produit de l'infraction, de l'engin de pêche et du navire (article L945-4 alinéa 10 du code rural de la pêche maritime),
- six mois d'emprisonnement et amende de 15 000 € pour non respect des règlements de police de la Préfecture maritime (article L5242-2 du code des transports maritimes). 

 

 

En octobre 2019,  le festival FIMBACTE a remis à la Ville de Marseille, pour son  son "Récifs artificiels du  Prado, 10 ans d’immersion", le "Trophée d'Or du Cadre de Vie" dans le secteur "audiovisuel / catégorie projets et réalisations".

Ce trophée récompense les réalisations issues de collectivités, entreprises ou organismes répartis sur l'ensemble du territoire national. Le film était en compétition avec 550 dossiers repérés.
Le teaser de ce film 
avait valu lui même une distinction à la Ville de Marseille, l'été dernier au Festival international de Deauville avec le Green Award d'Or dans la catégorie Biodiversité du format spot.